Coup de cœur, coup de griffe

Violence à médecin : non ce n'est pas une fatalité !

Publié le 06/08/2019
- Mis à jour le 06/08/2019
insecurite cabinet

insecurite cabinet
Crédit photo : Phanie

Fière d’avoir choisi d’être généraliste, notre collègue assure régulièrement les gardes, et travaille un samedi sur deux (du fait du concours de son associé) au cabinet. Or le samedi 8 juin 2019, au décours de ses consultations elle reçoit un patient (l’avant-dernier de la matinée) quelque peu nerveux.

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article

Déjà inscrit ?